Préserver sa santé, les bienfaits du thé selon la science

À l’origine, le thé était consommé en Asie pour ses vertus thérapeutiques. Aujourd’hui, en plus de sa saveur, il continue à rééquilibrer notre organisme tout naturellement! On vous dit tout sur ce petit trésor pour notre corps (et nos papilles!).

Les thés

Les thés

Toutes les variétés de thés proviennent d’un seul et même arbre : le théier aussi appelé Camellia sinensis. Ce qui différencie les variétés ? Le traitement que les feuilles subiront : une oxydation plus ou moins importante. Les feuilles auront donc des couleurs, des parfums et des goûts différents. Plus un thé est oxydé, moins il contient de théine, une substance identique à la caféine.
 
Par exemple, pour le thé noir, les feuilles sont très oxydées. Le thé vert, quant à lui, subit une oxydation très légère ou n’en subit pas dans certains cas.
En ce qui concerne le thé blanc, il ne connaît aucune oxydation en dehors d’une oxydation naturelle très douce.

Le saviez-vous ?

Le thé Oolong de Chine provient lui aussi de l’arbre à thé. Il s’agit d’un thé semi-oxydé aux vertus digestives particulièrement efficaces.

Les infusions sans théine

Les infusions sans théine

Il existe un autre type de thé qui n’en est pas vraiment un: le Rooibos. Il s’agit d’une infusion provenant d’un abuste africain. Non issu du théier, il ne possède donc pas de théine par définition. Ce qui lui vaut le nom de thé rouge, par abus de langage, c’est sa composition proche de celle du thé, notamment en ce qui concerne les antioxydants.

Le saviez vous ?

Le Rooibos dispose des mêmes bienfaits que le thé et conviendra aux personnes à qui la théine est contre-indiquée: anémiques, enfants, certaines femmes enceintes…
Les tisanes sont, quant à elles, des infusions de plantes fraîches ou séchées. Elles ne contiennent pas de théine non plus et possèdent différents bienfaits en fonction des plantes utilisées.

Les 5 bienfaits du thé sur notre organisme

Les vertus antioxydantes

Les feuilles de thé sont très riches en antioxydants. Ce sont les flavonoïdes – des molécules organiques très connues pour leurs bienfaits antioxydants – qui sont responsables de cette richesse. Le terme « antioxydant » regroupe des oligoéléments, des vitamines ou des macronutriments qui vont aider le corps à lutter contre les effets néfastes des radicaux libres dans l’organisme.

Les radicaux libres sont, quant à eux, des moléculesagressives qui entraînent le vieillissement des cellules. C’est en partie pour cela que le thé vert serait très efficace, selon certains spécialistes, contre les rides et pour la préservation de l’élasticité de la peau. Les antioxydants auraient aussi l’avantage de préserver les yeux et plus précisément la rétine, des risques de cataracte.

Le thé contre les cancers d’après Richard Beliveau

Le thé contre les cancers d’après Richard Beliveau

Au sein de notre alimentation, le thé est le végétal disposant de la plus grande quantité de molécules anticancéreuses selon Richard Béliveau, professeur en biochimie de l’Université du Québec. De nombreuses d’études ont prouvé que la molécule organique épigallocatéchine gallate (EGCG) présente dans le thé, était capable d’interagir avec les procédés de croissance et d’invasion des cellules cancéreuses et même de les inhiber.

Une réduction des accidents cardiovasculaires et cérébraux selon les études

Une méta-analyse combinant les résultats de 18 études intitulée: Black and green tea consumption and the risk of coronary artery disease : a meta-analysis a été publiée en 2011 par The American Journal of Clinical Nutrition. Les chercheurs ont déduit que le risque d’accident cardiovasculaire diminuait de 28% chez les grands consommateurs de thé vert. Ils ont également estimé qu’à chaque fois qu’un consommateur buvait une tasse de thé vert dans la journée, il diminuait le risque cardiovasculaire de 10%.

De plus, l’étude Black tea lowers the rate of blood pressure variation : a randomized controlled trial publiée en 2013 par la même instance démontre que la pression artérielle est susceptible de baisser dès lors que l’on consomme au moins trois tasses de thé noir par jour. Dans le même sens, une étude du European Journal of Epidemiology concluait en 2015 que la consommation de trois tasses de thé par jour entraînait une réduction des infarctus et des accidents vasculaires cérébraux.

Un système immunitaire renforcé grâce au thé blanc

Un système immunitaire renforcé grâce au thé blanc

Le thé blanc est celui qui conserve le plus de bienfaits. Il est le plus chargé en antioxydants mais aussi en épigallocatéchine, molécule très efficace pour renforcer le système immunitaire. Le thé vert en contient aussi beaucoup alors pour agir vite dès l’apparition d’une faiblesse immunitaire ou d’un virus : ayez le bon réflexe.

Le thé noir : un anti-stress naturel

Le thé noir : un anti-stress naturel

Le thé noir peut contribuer à apaiser le mal du siècle : le stress. La théanine, un des acides aminés qui le compose, serait capable de diminuer le taux d’« hormone du stress ». Comment ? En stimulant l’activité d’un neurotransmetteur calmant surnommé GABA.

Le thé offre ainsi d’innombrables bienfaits accompagnés d’un apport calorique presque nul s’il est consommé sans sucre. Même si les vertus du thé sont aujourd’hui reconnues, il est recommandé de le consommer bio et avec modération.

Santé !

Panier